Année 2018, Séance 2 : Relire l’Antiquité

La prochaine séance du séminaire Anthéia aura lieu mercredi 7 février, à la Maison de la Recherche de Paris Sorbonne. Venez nombreux !

Mathieu Gonzalez, L’influence de Thucydide dans les théories des relations internationales.

L’étude théorique des relations internationales comme une discipline particulière, séparée de l’histoire et de la science politique (ou au moins comme une sous-discipline de la science politique) commence au début du XXè siècle. Depuis lors les théoriciens de cette discipline se caractérisent pour chercher une herméneutique spécifique grâce à la création, l’utilisation et la critique de différents paradigmes qui sont censés permettre comprendre et analyser rationnellement les relations entre les États.

Dans ce cadre théorique, Thucydide joue un rôle essentiel, car il est considéré par presque tous les grands théoriciens comme l’un de leurs précurseurs, ce qui a fait naître un foisonnement de lectures et d’interprétations, le plus souvent en contradiction les unes avec les autres.

Cependant certains théoriciens des relations internationales ont mis en doute cette appropriation, critiquant ces lectures de Thucydide, soit en niant un intérêt quelconque de l’historien athénien pour la discipline, soit en critiquant une lecture partielle de l’Histoire de la Guerre du Péloponnèse qui, selon eux, fait perdre sa richesse au texte.

Cette communication a comme objectif de présenter une généalogie de ces interprétations.

 

Anne Weddigen, La tradition manuscrite des Harmonica de Manuel Bryenne : Histoire d’un best-seller en porte-à-faux

Le texte même des Harmoniques est révélateur de l’absence de délimitation entre les Byzantins et l’âge grec classique, perçu comme simplement le temps de « leurs ancêtres ». La matière de Bryenne puise à toutes les sources qui lui étaient disponibles, depuis Aristoxène de Tarente (IVe siècle av. J.-C., élève d’Aristote) jusqu’à Pachymère, qui nous a laissé un Quadrivium (et donc une section sur la musique) presque contemporain de Bryenne. Cette imbrication d’éléments antiques et byzantins est la source d’une mélecture particulièrement frappante dans l’Occident de la Renaissance. Ce traité se trouve transmis la plupart du temps dans des volumes réunissant tout ou partie de la tradition musicographique grecque, et connaît une explosion du nombre de copies au XIVe siècle. Il est lu à cette époque comme le traité d’harmonie antique le plus accessible, parfois comme un commentaire à Ptolémée. On se proposera d’étudier les éléments pertinents de la transmission du texte et des premières tentatives d’édition, permettant de comprendre comment et pourquoi ce texte a tellement été lu et copié, et comment cela peut éclairer la définition ou perception de l’« antiquité grecque » à la Renaissance.

 

Actes du colloque Antheia 2016

Nous avons le plaisir d’annoncer la publication des actes du colloque Jeunes chercheurs Antheia “Le Changement : conceptions et représentations dans l’Antiquité gréco-romaine”, dans la revue en ligne Camenulae.
Les actes sont accessibles ici : Camenulae 18

Les éditrices, membres d’Antheia : Nathalie Assan, Fanny Cailleux, Janyce Desiderio, Eugénie Fournel, Marine Glénisson et Valentina Mussa.

Compte rendu de la séance 15

Voici le compte rendu de la dernière séance du séminaire (mercredi 19 avril 2017), durant laquelle trois doctorants ont présenté un thème de leur recherche :

Chrysavgi ATHANASIOU, « L’évolution des peines et leur mise en application à Byzance : du code Théodosien aux Basiliques »

Simon BRELAUD, « Les circulations des chrétiens de l’empire sassanide (IIIe-VIIe siècles) »

Marine RENAULD, « La clôture de l’espace dans l’Énéide de Virgile : le cas de Didon »

Pour le consulter, cliquez-ici !

Nicolas Preud’homme

Séance 15 : Maîtriser l’espace

La prochaine séance du séminaire Anthéia aura lieu mercredi 19 avril, à la Maison de la Recherche de Paris Sorbonne. Trois chercheurs nous présenteront leur sujet d’étude…

Venez nombreux !

Marine Renauld, sur :– La clôture de l’espace dans l’Énéide de Virgile : le cas de Didon.

Chrysavgi Athanasiou, sur : – L’évolution des peines et leur mise en application à Byzance : du code Théodosien aux Basiliques.

Simon Brelaud, sur :– Les circulations des chrétiens de l’empire sassanide (iiie-viie siècles).

Séance 12 : au cœur et aux marges de l’empire romain

La première séance de l’année académique 2016-2017 aura lieu le mercredi 16 novembre, à la Maison de la Recherche de Paris Sorbonne. Deux chercheurs nous présenteront leur sujet d’étude, au cœur et aux marges de l’empire romain…

premiere-seance

Venez nombreux!

Colloque “Le changement” – Programme

Nous avons le plaisir de partager avec vous le programme du colloque Jeunes chercheurs “Le changement : conceptions et représentations dans l’Antiquité gréco-romaine”, qui aura lieu les 14 et 15 octobre prochains.

En raison du plan Vigipirate, pensez à vous munir de votre carte d’étudiant  ou d’une pièce d’identité pour accéder au bâtiment. / Please don’t forget to bring an ID to access the building (Vigipirate).

 

affiche-colloque3

 

  • Vendredi 14 octobre (Salle D040) :

9.00 – 9.20 : Ouverture.

SEANCE 1 – président : M. Paul DEMONT (Paris-Sorbonne, président de l’ED1)

1. Dire le changement

9.20 – 9.55 : ANFOSSO Milena (Université Paris-Sorbonne), Du grec au phrygien et du phrygien au grec : changements et mélanges de code dans les inscriptions néo-phrygiennes (Ier – IIIe siècles ap. J-C.).

9.55 – 10.30 : DAMBROSIO Maria Luigia (Università degli Studi di Bari Aldo Moro), The notion of change in the last Cicero’s political reflection: on the need to commutare and servire temporibus.

10.30 – 10.50 : Pause.

2. Changement de représentations et représentations du changement

10.50 – 11.25 : PELLETIER-MICHAUD Lydia (Université Laval), Changer de couleur en grec et en latin (khrôs trepetai, color mutatus) : évolution des sensibilités littéraires face à l’altération du teint.

11.25 – 12.00 : MISZCZYNSKI Damian (Uniwersytet Jagielloński), Transition from religious to ethical attitude towards vegetarianism.

12.00 – 12.35 : DUBOIS Cécile (Université Paris-Sorbonne), Achille à Scyros: un changement de sexe signe d’un changement des temps.

12.35 – 14.15 : Déjeuner.

SEANCE 2 – présidente : Mme Marie-Christine MARCELLESI (Paris-Sorbonne)

3. Les tournants : le changement dans le temps et dans l’espace

14.15 – 14.50 : SCHROPP Jack (Universität Innsbruck), Vom exemplum zum Epochenjahr. Zur Perception des Jahres 133 v. Chr. in Spätrepublik und Kaiserzeit.

14.50 – 15.25 : BARTZOKA Alexandra (Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense), La guerre des Alliés. Un point de rupture vu sous le prisme des textes du milieu du IVe siècle.

15.25 – 15.45 : Pause.

15.45 – 16.20 : VAN WIJK Roy (Universität Fribourg), Balancing the scales: Oropos’ history and its relation to Attica and Boiotia.

16.20 – 16.55 : PAGANONI Eloisa (Università di Padova – Verona – Venezia), Some remarks on the formation of the kingdom of Bithynia.

19.00 : Dîner.

  • Samedi 15 octobre (Salle D035) :

9.00 – 9.15 : Accueil.

SEANCE 3 – présidente : Mme Michèle DUCOS (Paris-Sorbonne)

4. Changement du texte, texte du changement :

9.15 – 9.50 : RUSSOTTI Ambra (Università Alma Mater Studiorum di Bologna), Nunc est (re)scribendum: quando la morte di un tiranno cambia la vita di un poeta.

9.50 – 10.25 : LUCCI Carlamaria (HEP Vaud), Le jeune Nestor dans l’Iliade entre histoire et mémoire.

10.25 – 10.45 : Pause.

5. Le changement au service de l’idéologie

10.45 – 11.20 : KUBLER Anne (Université Paris I – Panthéon-Sorbonne et Université de Bern), Un changement dans la conscience historique à l’Antiquité tardive ? La question de l’impact du christianisme sur la tradition historique païenne. 

11.20 – 11.55 : GENDRON Juliana (Université Paul-Valéry Montpellier 3), La genèse de l’apothéose impériale : l’émergence d’une institution.

11.55 – 12.30 : GAMACHE Valérie (Université de Montréal), Humilis in imperio : l’humilitas comme vertu impériale dans le De obitu Theodosii d’Ambroise de Milan. 

12.30 – 14.15 : Déjeuner.

SEANCE 4 – président : M. Alain BILLAULT (Paris-Sorbonne)

6. Changement et immutabilité :

14.15 – 14.50 : SIMEONI Francesca (Università di Padova), Au-delà du Changement: l’immuabilité Divine. Le concept de changement et le Dieu immuable dans la pensée de Philon d’Alexandrie.

14.50 – 15.25 : FASCIONE Sara (Università di Napoli Federico II et Université Jean Moulin Lyon 3), Nil natura novat (Sidon. carm. 2, 12): una nuova realtà, tra staticità e cambiamento.

15.25 – 16.00 : AUSTA Luca (Università di Torino), Une question de musique : du Décret de Sparte relatif a Timothée (Boeth. De Instit.Mus. 1, 1) aux μύρμηκος ἀτραποί d’Agathon (Ar. Th. 100).

16.00 – 16.20 : Pause.

7. Changement d’identité

16.20 – 16.55 : PUEBLA MORON José Miguel (Universidad Complutense de Madrid), The creation of new identities in the coinage of Greek Sicily.

16.55 – 17.30 : LEFEBVRE Benoît (Université Paul-Valéry Montpellier 3), De la barbarisation des soldats romains : aspects de propagande et d’idéologie.

17.30 : Clôture.

Pour voir le programme sous format PDF, cliquer ici.

Pour toute information (adresse, salles, etc.), consulter la page colloque, qui sera actualisée régulièrement, ou envoyer un courriel à colloqueantheia2016@gmail.com